le traumatisme sonore
Zoom
Partager :

Les traumatismes sonores.

Référence
Note moyenne : 0 avis

Le traumatisme est une lésion des cellules ciliées de la cochlée due à une pression acoustique excessive. le traumatisme sonore se traduit par une perte auditive sur les fréquences aiguës.

En stock

Trouble de l'audition

Traumatismes sonores
Notes et avis

Définition du traumatisme sonore.

Le son est une onde vibratoire qui se propage dans l'air par variation de pression. Le traumatisme sonore est due à une pression acoustique qui créée des lésions physiques dans l'oreille. Des cellules ciliées de la cochlée sont abimées ou arrachées par cette pression sonore excessive faisant apparître une perte auditive sur les fréquences aigues avec une prédominance de la perte auditive sur la fréquence 4000 Hz.

 

Le son emmagasine de l'énergie qui est restitué aux cellules ciliées de la cochlée qui transforme la vibration acoustique en impulsions électriques compréhensibles par le cerveau. Le traumatisque sonore peut résulter d'une exposition à un son très fort et aussi à une exposition à un son fort et prolongé ou répété dans le temps.

 

Immédiatement après une exposition aux bruits Minitone vous recommande de vous octroyer une longue période de calme afin de reposer votre oreille et de lui permettre de se régénérer. En cas de traumatisme sonore il est nécessaire de rapidement consulter un médecin afin de se voir prescrire un traitement par médicaments et peut être une séance de caisson hyperbar.

 

Les effets du traumatisme sonore.

Suite à une exposition aux bruits excessifs, le traumatisme sonore se caractérise par un écrasement, une cassure ou un arrachement des cils vibratiles ou cellules ciliées de la cochlée. Sans reconstruction les cils sont considérés détruits et la perte d'audition sur les fréquences aigues en résultant est définitives.

 

Une inflammation de la zone engendre une mauvaise irrigation sanguine et un mauvais apport en oxygène pour l'endolymphe qui est le liquide de la cochlée. Cette inflammation aggrave la dégénéressence des cellules ciliées et la perte d'audition.

 

La stimulation sonore traumatique provoque une libération excessive de glutamate par les cellules ciliées internes provoquant le gonflement et l'éclatement du bouton post-synaptique. Traité dans les deux jours cette lésion peut être réparée.

 

Echelle et niveaux de bruits d'un traumatisme sonore.

La réglementation a fixé à 100dB le niveau sonore maximal des baladeurs dans un arrêté du 25 juillet 2013, pourtant la nocivité de l'intensité des sons intervient bien avant cette limite.

 

La limite de nocivité de l'intensité sonore est située à 85 décibels.

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour en haut
Traumatismes sonores
Notes et avis

Avis des internautes sur Les traumatismes sonores. (0 avis)

pixel_trans
Il n'y a actuellement aucun avis pour cet article, soyez le premier à donner le votre.
pixel_trans
pixel_trans
[Ajouter votre commentaire]
Retour en haut